Flux RSS

Actus

20 nov. 2012 Vidéo de la deuxième étape, un an après...

09 nov. 2011 J'y suis arrivé !

04 nov. 2011 Ca y est, il est arrivé cette nuit à 3h21mm51s !

03 nov. 2011 Fatigue quand tu nous tiens !

02 nov. 2011 Encore des conditions qui sortent de l'ordinaire

» Toutes les actus



Voir toutes les photos+vidéos


Best Western Masqhotel Vhox

Pierre & son bateau

pierre-ciseau.jpgJe me suis lancé dans ce projet un peu fou parce qu'un copain, Benoit Reynis, le faisait et me disait "Pourquoi pas toi ?". Parce qu'en étant à La Rochelle, ça faisait deux fois que je voyais partir cette transat en suivant notamment Fabien Després et en me disant finalement "Pourquoi pas moi ?". Parce que dès que j'ai mis un petit pied dedans pour voir comment ça faisait, en en parlant avec Fabien Després, Jean Saucet, en regardant les bateaux, rencontrant Pierre Rolland, le chantier Marée Haute, j'ai découvert un univers d'une qualité humaine que je n'avais pas vu depuis longtemps. Et parce que j'aime naviguer, vivre sur l'eau et tirer sur les écoutes pour aller aussi vite que possible.

Le bateau est un Dingo 2, architecte Pierre Rolland, chantier Marée Haute. Il rentre dans la jauge Mini, qui lui permet de courir toutes les courses de la Classe Mini, dont la course phare, la Transat 6.50.

Le bateau est petit, inconfortable, gîtard, il tape au prés. On vit à genou ou plié en deux. Pas de lit, pas de toilette, une bouilloire pour faire chauffer de l'eau. Immédiatement surtoilé dès que le

vent forcit de 5 noeuds.

Mais le bateau va très vite, il est très marin, presque sécurisant. Il représente ce que l'on sait faire de mieux actuellement en terme de carène et de performance sous voiles. 900 kg de déplacement, 100m2 de voile au portant, allant à la vitesse du vent dans les petits airs, et avec des surfs jusqu'à 18 noeuds (35km/h) !