Flux RSS

Actus

20 nov. 2012 Vidéo de la deuxième étape, un an après...

09 nov. 2011 J'y suis arrivé !

04 nov. 2011 Ca y est, il est arrivé cette nuit à 3h21mm51s !

03 nov. 2011 Fatigue quand tu nous tiens !

02 nov. 2011 Encore des conditions qui sortent de l'ordinaire

» Toutes les actus



Voir toutes les photos+vidéos


Best Western Masqhotel Vhox

Actualités

Ca y est, il est arrivé cette nuit à 3h21mm51s !

04 novembre 2011 - 14:38

Pierre Cizeau (746 – masqhotel) en a terminé cette nuit avec la seconde étape de la Charente-Maritime / Bahia Transat 6,50. Il a terminé à la 18e place en catégorie série de cette deuxième étape et ainsi 16ème de la course au général.

Réaction : « Ce fut très dur, très long. Toute la course nous avons eu des conditions instables. C’était stressant, il fallait sans cesse être en éveil. J’ai eu aussi un problème dès le deuxième jour. Lors d’une manœuvre mon spi s’est mis en cocotier. Le vent est monté comme un fait exprès à 30 nœuds. Le bateau s’est couché et comme le spi avait fait une poche d’air, il n’arrivait pas à se remettre d’aplomb. Vingt minutes de stress même si je n’ai pas été en danger. L’un des bateaux suiveurs m’a conseillé de me détourner aux dévents de Palma. J’ai quand même perdu mon grand spi dans l’aventure. Le spi médium était vieux. Il s’est déchiré. J’ai du faire de la couture. Psychologiquement, j’ai été atteint. Et à 4-5 jours de l’arrivée j’ai cassé la ferrure d’étrave*, j’ai encore bricolé pour remettre le bout dehors. C’est une drôle d’aventure. Les 20 jours les plus durs de ma vie. »

 

Voila la brève publiée sur le site de la Transat 6.50 à l’arrivée d’un Pierre Cizeau fatigué, voire épuisé. On a toujours du mal à parler d’épuisement dans ces moments tellement, l’euphorie de l’arrivée peut redonner le sourire, faire ressortir le bonheur, booster l’adrénaline. Quoi qu’il en soit, les propos de Pierre parlent d’eux mêmes !

Le Rochelais va donc pouvoir goûter aux joies du retour à terre, de l’arrivée en héros, et des retrouvailles avec Céline ! Happy end, musique kitch, et caïpirinha, ENFIN !

 

Il paraît important de préciser que si Pierre parle des 20 jours les plus durs de sa vie, alors que tant de coureurs d’éditions précédentes parlent de plaisir, ce n’est pas uniquement lié au caractère du skipper de Masqhôtel. Cette année, la Transat 6.50 a été extrêmement difficile, bien plus qu’en 2009. La météo, l’état de la mer, et ce vent oscillant en permanence, ils en ont tous bavés. Les plus expérimentés parlaient de la transat la plus difficile qu’ils aient réalisée (Pierre Brasseur, 2ème en série, 3ème Transat 6.50 ; David Raison, vainqueur en Proto, 4ème Transat 6.50 …)

Un grand, très grand bravo à Pierre qui signe une magnifique traversée, une belle victoire sur les conditions, une très belle preuve de détermination et de volonté. Nous attendons tous le récit du marin avec impatience, mais nous devrions pouvoir attendre un peu, le temps de laisser décanter…

 

*Pour les curieux, la ferrure d’étrave est la pièce en inox fixée à l’avant du bateau, sur laquelle est repris l’étai et aussi indirectement le bout dehors… c’est une casse ennuyeuse.

 

Florent G.

 

Photos


©Breschi


©Breschi



©Breschi


©Breschi


©Breschi


©Breschi


©Breschi

Commentaires

Le 07 novembre 2011 à 12:05 par Benoit

Qques jours après l'arrivée, on espère que Pierre savoure sa formidable et magnifique aventure. On continue de penser à vous.

Le 07 novembre 2011 à 08:39 par schopp Maïa

bravo Pierre 18 ème c'est vraiment bien!!! J'espère te voir bientôt à l'école. bisous Maïa

Le 06 novembre 2011 à 11:20 par Jean-Noël

Bravo Pierre, Superbe course !!! Avec les p'tits jeunes ministe qui ont mis la pression dès le début, tu as montré qu'à 40 ans (ça me rassure...lol) on peut être bien placé ds la classement, voire très bien même, belle leçon ! Profite bien de l’ambiance festive de Bahia et bon retour en France ! JN

Le 05 novembre 2011 à 10:50 par hotel Saint Nicolas" all the team"

bravo à vous pour ce beau parcours ☺ nous espérons que vous n aurez pas le mal de terre et nous pensons qu'un petit verre de cachaça va vous requinquer, partagé cela va de soi ☺ et comme plusieurs personnes dans l'attente de la recette de la caipirinha !

Le 05 novembre 2011 à 10:04 par Les Teutons

Félicitations à retardement: Difficile de trouver le ton juste. Tu dois pas être tout à fait dans le même état d'esprit que nous. Ton portrait en dit long... Mais il faut bien revenir sur terre (là non plus c'est pas tous les jours facile). As-tu eu le temps de faire des enregistrements? Comment est la fête à Bahia? Céline t'a grondé pour le bateau cassé? Bref mille questions.

Le 05 novembre 2011 à 08:44 par zhaoxia li rousseau

终于安全到达了,一个月的自我挑战.极限的挑战.你是最强的. Bravo

Le 04 novembre 2011 à 18:53 par Une de vos nombreuses, Fan

je n'ai qu'un mot à dire : BRAVO !!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Vous l'avez fait. Et, comme vous nous l'aviez promis, Vous nous revenez.... Vous nous l'aviez dit : "pas plus de danger que sur la route, chaque jour !" A bientôt, sur La Rochelle Du moins, nous l'espérons.... RESPECT.......

Le 04 novembre 2011 à 17:50 par VosamislesParizot

Salut notre ami Pierrot, au clair de la lune de Bahia, nous imaginons ton bonheur d'être enfin arrivé, peut-être aussi ton extrême fatigue et puis un peu de mal de terre... les premières photos donnent quelques indications sur l'état du bonhomme, la barbe et le ciré ont remplacé les crocs et le chapeau d'Indiana. Cizeau dit, Cizeau fait ! Seizième place au classement général ! Tu sais quoi ? Ils ont eu chaud aux fesses les quinze premiers et ils peuvent remercier les Dieux de la brisure de ferrure, du déchirement de vieux spi, du cocotier pour grand spi, de l'étai débridée, du pilote disjoncté... car sans eux, ça fait belle lurette que tu nous aurais envoyé la recette de la caipirinha, qui doit être aussi difficile à réaliser qu'à écrire ! Bon notre ami Pierrot, maintenant que tu es au sec, on te prête notre plume, notre chandelle et notre porte t'est grande ouverte pour écrire tes mots... Ici La Chapelle à vous Bahia !

Le 04 novembre 2011 à 17:29 par Olivier (CH)

Simplement grandiose ce que tu as réalisé Pierre! Bravo, bravo! Un résultat plus qu'impressionnant, d'autant plus que c'est ta première transat, que tu es marin depuis pas si longtemps que ça et que les conditions ont été particulièrement compliquées à ce qu'il paraît. Content que tu sois allé au bout d'un rêve fou et que tu sois sain et sauf. Je me dis que lorsqu'on va au bout d'une telle expérience, où tu as dû aller puiser des forces toujours plus en profondeur t'en sortir, on doit en revenir avec un immense gain de confiance en soi et une perception de la vie modifiée. On se réjouit d'entendre tes récits, techniques, stratégiques, existentiels. Encore bravo Pierre, chapeau bas. Tu peux te reposer maintenant. Et nous aussi, mille millions de mille sabords de tonner de Brest!! :-)

Le 04 novembre 2011 à 16:27 par Blandine

Bravo Pierrot ! Bienvenu à terre ! Bon, à voir ton visage et ton commentaire, ça n'a pas l'air d'avoir été une partie de plaisir ! C'est vrai que nous, Eloïse et moi, qui nous nous étions bien installées sur ton mini lors du départ de Madère, pour faire la traversée avec toi, nous avons été pas mal secouées. La prochaine fois, on prendra sûrement l'avion, même si de nos jours, ça fait moins rêver. En revanche, pour maintenant trinquer avec toi, c'est difficile à faire de derrière mon écran (j'ai peur d'éclabousser le clavier et de boire seule). Alors je compte sur Céline et Irène et Julien (et Arnaud !) pour le faire en direct. Rapportez une bouteille de Cachaçà pour que l'on fête dignement ton retour, un peu comme si on était tous là-bas avec vous ! Et puis rentre vite, car les week-end avec des huîtres deviennent plus compliqués si tu n'es pas là pour les ouvrir ! Et il faudra, quand tu le sens, que tu nous raconte tes périples, tes frayeurs, et j'espère un peu de joie de temps en temps malgré tout !

Le 04 novembre 2011 à 15:11 par Mathilde et Jean-Martin

Contents de te savoir arrivé sur la terre ferme. Bravo Pierre. Nous sommes très admiratifs et avons hâte que tu nous raconte ton aventure. En attendant, profites bien de Bahia. Et tu pourras dire en retrant : "eu vim da Bahia". Nous t'embrassons et salut aussi Céline et Irène

Le 04 novembre 2011 à 14:59 par classe de ce1( les 29)

Bravo Pierre ! C'est vraiment super d'être arrivé 18 ème. Tu as été formidable. Tu as tenu le coup, tu es mieux qu' Indiana Jones. tu es très très fort, tu es le meilleur et tu es très courageux. On a eu peur quand on a vu que tu avais un problème avec ton bateau , quand ton spi a eu un problème. Pour nous, c'est toi le premier, on enlève un 8 et puis c'est tout. En gros HOURRA POUR PIERRE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Hip, Hip, Hip, on va faire sauter le bouchon de champomy.

Le 04 novembre 2011 à 14:49 par Kristof

Et pour les encore plus curieux… Tu nous avais promis la recette de la Caipirinha !

Le 04 novembre 2011 à 14:45 par Kristof

16e au classement général !! CHAMPAGNE !!!!!!!!!!!!! BRAVOOOOOOO !!!!!!!!!! On a regardé la position à 1h du matin et il restait 40 milles (mais la position datait de 21h !) et au réveil… Alleluïa ! notre Cizeau national avait déjà coupé la ligne… YESSSS !!! Hier soir, Patti Smith a terminé son concert à LR en nous disant : "Dont be afraid ! Be free !" Je suppose que c'est le sentiment de Pierre après cette magnifique traversée. Un sacré moteur pour reprendre le cours de sa vie. MERCI ! One more thing !… Mille merci à toi aussi, Florent, pour tes billets tellement vivant. Est-ce que tu n'aurais pas envie d‘y aller aussi ? Je crois que je serais tout aussi passionné à suivre la trace que tu dessinerais sur l'Océan !… à un de ces jours j'espère… K

Réagissez

Les commentaires sont fermés !


» Article suivant : J'y suis arrivé !

» Article précédent : Fatigue quand tu nous tiens !

» Retour à la liste des actualités