Flux RSS

Actus

20 nov. 2012 Vidéo de la deuxième étape, un an après...

09 nov. 2011 J'y suis arrivé !

04 nov. 2011 Ca y est, il est arrivé cette nuit à 3h21mm51s !

03 nov. 2011 Fatigue quand tu nous tiens !

02 nov. 2011 Encore des conditions qui sortent de l'ordinaire

» Toutes les actus



Voir toutes les photos+vidéos


Best Western Masqhotel Vhox

Actualités

Incident de parcours

01 novembre 2011 - 09:20

Hier après-midi, les pointages de la Transat 6.50 se font anxiogènes. Pierre Cizeau et le Masqhôtel ne marchent plus qu’à quelques petits nœuds et font un cap curieux Ouest Nord Ouest. L’organisation de la Transat 6.50 déroute le bateau accompagnateur Pen Ar Clos afin d’en avoir le cœur net. Celui-ci relai l’info suivante :

"Nous nous sommes déroutés vers le 746 dont l'étai a lâché à l'envoi de spi. Il est sur le point de refaire route après avoir sécurisé son mat qui ne semble pas avoir souffert. Il demande de rassurer sa femme si nécessaire qui devrait être à Bahia, de lui dire que tout va bien mais leur rdv sera retardé: "il l'embrasse"."

Le message est intervenu hier soir vers 23h sur le site de la course, suite à une panne internet généralisée à Bahia. Entre temps, Pierre était déjà reparti dans le bon sens à une allure rassurante. Comprenez, avoir l’opportunité d’embrasser sa douce à distance et de le faire savoir, ça vous revigore un homme ! (Loin de moi l’idée de sous entendre qu’il aurai cassé l’étai pour avoir la chance de passer son message…)

Qu’est-ce que l’étai ? Il s’agit d’un câble métallique fixé sur la coque à l’avant, et aux 9/10èmes du mât en haut. Ce câble participe à tenir le mât debout. Cependant, l’étai est une pièce maitresse, mais le mât et tenu par les bastaques à l’arrière, les haubans sur les côtés, si ce câble rompt dans des conditions météos calmes, l’incident peut-être géré.

Comment ça casse ??? il s’agit donc d’un câble toronné, c’est à dire tressé de plusieurs « fils » d’inox. A chaque extrémité se trouve une ferrure pour fixer l’étai en haut et en bas. Plus les conditions rencontrées sur l’eau sont difficiles, en particulier dans une mer formée où le bateau tape, plus l’étai souffre. Qu’on le veuille ou non, la jonction ferrure / câble est un point de faiblesse, et cet incident arrive régulièrement.

Comment ça se répare ??? Alors, toute la subtilité est de ne pas se prendre le mât sur la figure au moment de la rupture. Ensuite, les minis disposent comme on le sait de Spinnakers, qui s’envoient en tête de mât (ces grosses voiles rondes). On l’envoie en tête grâce à une « drisse », une corde en somme. On peut alors utiliser une drisse pour assurer le mât à la coque. Ensuite, les minis sont équipés d’un « bas-étai » pour répartir la charge dans les conditions difficiles et lorsque la configuration de voile est… différente. Ce bas étai est fixé à mi-chemin entre l’étrave (avant) et le mât, et monte à mi hauteur du mât lui même. Le mât est alors sécurisé… on peut repartir. Connaissant Pierre, il a du tout doubler, avec une seconde drisse, revérifier chaque hauban et les bastaques, Masqhôtel terminera ses 400 milles !

Seul inconvénient, on ne peut plus envoyer de spi… ou alors ça serait un peu… inconscient… et l’inconscience n’est pas exactement ce qui définit le mieux le skipper de mini masqhotel. En bref tout va bien à bord, Pierre avance à plus de 6 nœuds, au coude à coude avec Benoît Langlet, ENCORE LUI ! Il y a fort à parier que la bataille va être âpre jusqu’à la fin !

Allez Pierre Cizeau, les derniers milles !! Courage

 

Florent G.

 

Suivez les actualités sur le site de la Mini Transat et les positions et les classements en allant sur la cartographie.

 

 

Photos


Copyrignt Bateau accompagnateur Pen Ar Clos - GPO


Copyrignt Bateau accompagnateur Pen Ar Clos - GPO


Copyrignt Bateau accompagnateur Pen Ar Clos - GPO

Commentaires

Le 01 novembre 2011 à 22:32 par Marie Noelle (une copine de Sophie Konrat)

Allez courage,encore quelques miles; Bravo pour cette belle course!

Le 01 novembre 2011 à 21:47 par Jean

Coucou c'est moi Pierrot ! Dit donc tu as une sacré veine de casser ton étai à 400 milles de l'arrivée parce que si cela c'était passé dans la baston avant le pot au noir on aurait pas rigolé du tout . Surtout que je pense que la raison de cette casse a un lien avec ton "saucissonnage" de grand spi autour de l'étai en début de parcours. En tout cas j'espère que tu peux envoyer une trinquette sur ton bas étai au moins car tu marches malgré tout à vive allure. Accroches-toi les femmes arrivent Bon vent

Le 01 novembre 2011 à 21:27 par Delphine

Tout ça pour avoir une brève officielle oui!!! Trop fort le Péo! Oli je vois que tu te rattrapes sur les jeux de mots, félicitations!!! (On se skype bientôt?!!!) Péo est quand même le seul à prouver qu'il pense à sa femme sur cette transat de ouf et rien que pour ça, il est premier moi je dis!!! Vas y Péo, ton objectif est de toute façon rempli... Courage pour cette fin romanesque, je suis trop fière de toi! Je ne serai pas à Bahia mais le coeur y est! J'ai plein de trucs à te raconter moi aussi!! Ta soeur qui pense fort à toi.

Le 01 novembre 2011 à 19:26 par Catherine & cie

On est tous à tes côtés pour cette fin de course que nous espérons sans encombre... et vive les petits plats brésiliens et la samba !

Le 01 novembre 2011 à 19:14 par Guillaume et Fabienne

Nous sommes un peu tristes pour toi : nous étions confiants sur ta remontée dans le classement. Fais attention a toi.

Le 01 novembre 2011 à 18:52 par Virginie et Gérard Grandval

Bonne fin de course! Belle aventure! amitiés

Le 01 novembre 2011 à 17:17 par VosamislesParizot

Hier encore, nous avons passé la soirée à parler de toi, de tes performances, cherchant sur les sites à montrer quelques photos, ici sur ton bateau, là avec Jeanou, et puis Céline, Elsa, la vidéo de Lucie, bref nous étions 15 à table, 16 avec l'ordi. ! Et puis au petit dej. ce matin, Christophe nous parle de l'étai, quoi l'été, bah oui il est passé et alors l'automne c'est bien aussi ! Mais non, hurle-t-il en silence, Pierre... son étai... et petit à petit j'accepte d'entendre : il avance moins vite, les autres le rattrapent, c'est foutu pour la première moitié. Je vais donc chercher mon cordon ombilicale, me connecte et je te vois oeuvrant, souriant... et puis je lis les commentaires, je te lis : rassurez Céline, embrassez-la, dites-lui que j'arriverai en retard ! Quelle leçon de vie tu nous adresses Pierre ! Quelle leçon d'amour et de partage... Et puis c'est quand même vachement sympa, de lui laisser un peu de temps pour peaufiner son bronzage, effacer la fatigue du voyage ainsi que celle des derniers jours, et puis surtout, on t'a enfin en photo sur le site officiel avec un commentaire dans les Brèves, la classe !!!

Le 01 novembre 2011 à 15:00 par Anne (Gestotel)

Pierre dernière ligne droite, ne prenez pas de risques et éclatez vous pour vos derniers Moments en mer. Céline courage les dernières inquiétudes seront bientôt derrière vous. Allez Pierre

Le 01 novembre 2011 à 11:11 par Olivier (CH)

Allez Pierre, on est avec toi! cet incident n'étai pas bien grave...

Le 01 novembre 2011 à 10:23 par Pierre à terre

**** !!! Casser un étai à moins de 200 milles de l'arrivée... Bon, j'espère que tout tiendra jusqu'à Salvador de Bahia et que, malgré l'absence de spi, tu arriveras à conserver la distance avec la demidouza Et, j'ai une pensée pour Céline, qui, dans son avion, doit être sacrément rassurée...

Le 01 novembre 2011 à 09:32 par Nathalie (à terre)

Courage, courage pour cette fin d'étape ... Bientôt la plage et les Caïpirinha (s).

Le 01 novembre 2011 à 09:15 par Nathalie M.

Bon courage pour cette fin de course à Pierre et ...patience pour Céline ! Bien amicalement ...

Le 01 novembre 2011 à 08:54 par Jean françois

Superbe photo rassurante, çà sent bientôt le repas chaud assis, enfin confortablement !!!! courage Pierre et bravo!!!

Réagissez

Les commentaires sont fermés !


» Article suivant : Pierre a levé le pied, mais Bahia s'approche

» Article précédent : En 15ème position à 8,34 noeuds, ça sent l'écurie comme on dit !

» Retour à la liste des actualités