Flux RSS

Actus

20 nov. 2012 Vidéo de la deuxième étape, un an après...

09 nov. 2011 J'y suis arrivé !

04 nov. 2011 Ca y est, il est arrivé cette nuit à 3h21mm51s !

03 nov. 2011 Fatigue quand tu nous tiens !

02 nov. 2011 Encore des conditions qui sortent de l'ordinaire

» Toutes les actus



Voir toutes les photos+vidéos


Best Western Masqhotel Vhox

Actualités

Départ pour Bahia dans 24h

12 octobre 2011 - 19:02

Le bateau va bien, il est prêt, ravitaillé, le bonhomme un peu moins : hier lundi, une contracture suite à un mouvement bénin, et me voilà avec le dos dans un état très moyen… Je me repose, me soigne, ne fais pas d’effort, en espérant que ça passe. Ca va d’ailleurs un peu mieux mais ces derniers 48h ont été durs.  C’est quand même fou, après quarante ans de vie commune, de ne pas arriver à mieux se connaître, à mieux se parler, mon dos et moi. J’en sais cent fois plus sur mon bateau, j’observe ses points de fragilité, j’anticipe. Et mon dos, rien. Soit ça marche, soit ça ne marche pas, sans signe d’avertissement. C’est le comble, la poisse !

Cette étape devrait durer une vingtaine de jours, pour parcourir 3000 milles (6000km…). La météo s’annonce bonne : pour la première semaine, des alizés de Nord Est bien installés, pas trop forts, autour de 15 nœuds. Ce devrait donc être une descente régulière au portant, poussé par les vents, avec  empannages pour bien se repositionner sur la route.

Ca va être assez chaud ! Il y a toute une "bande d’énervés", frustrés de leur mauvaise sortie du Golfe de Gascogne, qui ne pensent qu’à se refaire sur cette deuxième étape ! Des gars très capables, qui naviguent bien et souvent vite !  Avis à tous, maintenir ma place va être difficile... Cette étape devrait se jouer sur la durée, sur la capacité à rester lucide et concentré pendant ces vingt jours, à donner le meilleur dans ce Pot au Noir pour profiter au mieux de toutes les opportunités. Les nuits seront longues, aussi longues que les jours (ca fait presque un alexandrin ça…), et  être réactif dans ces moments là sera essentiel.

Les Canaries sont à 250 milles de Madère : on devrait les passer dans la journée de samedi. La route directe nous fait passer à l’ouest des îles, mais il se pourrait que certaines conditions de vent nous poussent à passer entre. C’est alors un passage difficile : il y a de fortes surventes entre ces îles au relief prononcé, le vent peut doubler de force, puis des dévents importants lorsqu’on se retrouve dessous. Mais les routages actuels nous  font passer à l’ouest : sympa !

On se doit ensuite de passer à l’intérieur des îles du Cap Vert (porte de passage obligée, pour limiter la dispersion des bateaux). Mêmes problèmes de surventes et de dévents mais de façon atténuée car les reliefs sont moins importants. Les îles du Cap Vert sont à 1000 milles de Madère, on devrait donc les atteindre une petite semaine après le départ si les alizés ne mollissent pas.

Et ensuite route sur le Pot au Noir, appelé aussi (ce qui finalement est plus explicite) zone de convergence inter-tropicale. Il se déplace au long de l’année avec la verticale du soleil. Il est actuellement autour de 7° nord de latitude. C’est une zone de convergence des alizés nord et sud, sans gradient de pression, donc sans vent installé. En revanche, c’est une zone fortement chauffée par le soleil, qui induit des mouvements d’air chaud ascendants très importants formant de gigantesques nuages montant jusqu’à plus de 12km d’altitude : c’est dans cette zone que l’avion Rio-Paris d’Air France s’est perdu, ce sont aussi ces nuages qui font la mousson… Au niveau du sol, cela se traduit par de fortes averses  très froides (l’eau arrive de très haut !) et du vent soudain assez fort qui permet enfin d’avancer…  Et ces nuages apparaissent et disparaissent de manière complètement aléatoire, comme les mouvements de convections dans une casserole d’eau bouillante. Ainsi, on navigue là dedans au petit bonheur la chance : pétole pendant plusieurs heures, puis un grain au loin. On voit un bateau à 100m partir alors qu’on reste scotché, ou l’inverse… C’est un peu la loterie ce Pot au Noir. Il faut le traverser là où il est statistiquement suffisamment étroit sans être cependant trop dans l’ouest, car après il faut aller à Salvador. C’est autour de 27° ouest de longitude, et on essaye de le traverser avec la plus grande vitesse possible vers le sud pour s’en sortir au plus vite… Façon de parler, car on peut y rester une petite semaine…

Et après, la délivrance, une petite brise s’installe, de sud sud-est. Ce sont les alizés de l’hémisphère sud. On repart doucement, au prés d’abord, pour un long bord de 1000 milles pour atteindre la côte brésilienne, à la hauteur de Recife. Au fur et à mesure, le vent adonne, on navigue moins serré, on peut envoyer le genak, on accélère, puis éventuellement un petit spi. C’est une immense ligne droite, où il n’est question que de vitesse…

Restent alors 350 milles pendant lesquels on longe les côtes brésiliennes pour atteindre Salvador de Bahia. Là encore, trajectoire directe, probablement au portant, probablement au large de la côte pour conserver ces alizés qui, proche de la côte, sont perturbés par les brises côtières. Moins de bateaux de pêcheur aussi.

Et enfin l’entrée dans la Baie de Tous les Saints, rien que de l’écrire, une petite émotion me gagne. Qui peut d’ailleurs être très longue, surtout de nuit, où le vent tombe. Mais comme m’a dit Fabien Després, le jour où je lui parlais de mon envie de faire cette Transat : tous ceux qui y arrivent ont le sourire jusqu’aux oreilles !

Pierre

 

Plus d'infos sur cette étape à venir sur le site de la Mini Transat http://www.charentemaritime-bahia.transat650.net/fr/

Photos


Commentaires

Le 13 octobre 2011 à 15:06 par classe de ce1 ( margot)

pierre j' espère que tout va bien pour toit salut pierre on est tous avec toi

Le 13 octobre 2011 à 13:30 par Brid

Time to go...way to go Pierre !

Le 13 octobre 2011 à 12:37 par alix

Le moment tant attendu est là. C'est très émouvant de te lire, c'est vrai que tu écris bien en plus d'arriver super bien classé, ça énerve ! je rigole. Je pense à toi et je suis sure que tout se passera bien. Et j'ai de la chance car j'ai à la maison un expert mini-transat qui m'explique tout ce qui se passe au jour le jour. Il voit des trucs que personne ne décripte et ça c'est assez agréable je dois dire ! Aller fonce on est avec toi et tu es dans nos pensées tous les jours.

Le 13 octobre 2011 à 11:36 par Hélène Pochelon & Jean-Luc & Louane (CH)

Allez mon cousin ! Allez Pierre! Tu es sur la ligne de départ, le vent en poupe et Bahia qui danse au loin :-) On est avec toi pour cette immense traversée et on te la souhaite belle ! La lune, les poissons et quelques anges veilleront sur toi ! On va te suivre à la trace ! Un bisou aux sirènes qui restent au port :-) Bon Vent !

Le 13 octobre 2011 à 09:21 par Pascal Mauberger

Bonjour Pierre Je suis tes exploits avec beaucoup d'admiration depuis le départ et même avant. Bravo pour ce que tu as déja accompli, C'est tout simplement génial (en tant que voileux du dimanche j'en suis baba !). Je pense beaucoup à toi qui reprends le départ aujourd'hui avec un dos qui traine un peu derrière. Ta route est limpide, le bateau est prêt, ménage la bête .... Tu fais partie des très bons.

Le 13 octobre 2011 à 00:30 par Gérard

Et bien ! quand on lit ton commentaire on ne peut être qu'admiratif . En effet ta détermination devant la route qui t'attend est un véritable exemple de courage. Je me doute que pour toi cela va être un événement sans pareil, mais tout de même … Quant à ton dos je comprends fort bien tes soucis car lui et moi sommes copain, alors je t'aiderai au mieux par la pensée. et : VIVE TON AVENTURE que je vais suivre régulièrement mais avec un peu d'appréhension à chaque fois.

Le 12 octobre 2011 à 22:57 par Blandine

Et bien, Pierrot, nous prenons place, Eloïse et moi, dans ton bateau (t'inquiète pas, on sait se faire petites et légères quand il faut), parmi tous tes fans, pour faire route avec toi vers Bahia. Et souffler un peu dans tes voiles quand le vent faiblira, te raconter des histoires lorsque le temps s'étirera un peu, sortir un parapluie au dessus de ta tête lorsque ces trombes d'eau froide tomberont du ciel, et tenter avec toi de baisser le feu sous la casserole d'eau bouillante. On trépigne avant le départ, impatientes d'embarquer !!! Bonne route !

Le 12 octobre 2011 à 21:59 par Ptit frère d'Antoine = Philippe et famille

Après cette très belle première étape, les cousins de Genève te souhaite le meilleur pour la Grande ! Ici on aime bien ton projet et on suivra tes surfs avec passion. Bon vent et bonne glisse !

Le 12 octobre 2011 à 20:43 par Guillaume et fabienne

On est tous avec toi par la pensée pour t accompagner lors de cette deuxième étape, en espérant que ce mal au dos ne te fera pas trop souffrir..... Ton kiné a du te donner les mouvements magiques qui permettent de se débloquer seul en pleine mer!. Profites en bien,ici tu nous fais tous rêver! ....... Des pensees affectueuses a Celine et aux filles sans qui l aventure serait sans doute impossible. Du vent et du beau temps!

Le 12 octobre 2011 à 20:37 par maman

Allez Pierrot,on y va, ton bateau donnera encore une petite place à chacun d' entre nous, pour que nos bonnes pensées t' accompagnent et notre coeur aussi!

Le 12 octobre 2011 à 18:53 par antonin

allez pierre!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Le 12 octobre 2011 à 18:52 par Valérie du Mail

Belle route en prenant soin de toi !!! Profite au maximum de cette aventure personnelle et prends en plein les yeux A bientot !

Le 12 octobre 2011 à 18:42 par laure / hotel St Nicolas

bonne mer et bon vent à vous , plein d instants de bonheur pour cette belle aventure

Le 12 octobre 2011 à 17:12 par Brid

Mind your back, Pierre. I hope it's not too painful now.... Enjoy the adventure, the thrills & the spills ! We will be with you all the way to Baie de Tous les Saints. Go well !

Le 12 octobre 2011 à 13:39 par Pierrick 504

Après une 1ere étape pas des plus idéale au niveau météo, la glisse arrive enfin. Fais toi surtout plaisir car des jours et des jours de portant sur un mini ça n'arrive pas souvent. Pour le reste, fais ce que tu sais faire et le résultat viendra tout seul. Amuse toi bien, on te suis de près. A+ sur l'eau du pertuis.

Le 12 octobre 2011 à 12:54 par Jan & Edmond à Islamabad

Wow! Tu nous inspires, PIerre! Nous sommes tout de suite allés chercher l'atlas pour mieux comprendre ce trajet détaillé. Nul besoin de dire qu'on a hâte de te savoir sain et sauf de retour à La Rochelle... et de vous y revisiter un jour pour entendre ces anecdotes passionnants de vive voix! Bravo!

Le 12 octobre 2011 à 12:27 par ERARD Claude et Jean Yves

Salut cousin Nous attendons le départ pour Bahia avec impatience pour te suivre et vibrer au rythme de tes avancées. Ca nous fait rêver, bien loin de nos petits vieux et des fauteuils roulants .. Profite bien de cette expérience extraordinaire, des paysages magnifiques et du soleil.

Le 12 octobre 2011 à 12:16 par Thierry d'Islamabad

Vraiment passionnant, ton récit, Pierre. J'avoue n'avoir pris le temps de te lire qu'aujourd'hui. De mon Pakistan compliqué, je me sentais un peu loin de tout ça. Et pourtant je suis accroché : je vais désormais suivre ta progression actu après actu ! Quel talent : marin avisé, écrivain à la plume vivante, doué pour les mathématiques (ça doit aider pour les calculs de positions et de vitesses...), modeste dans l'effort etc. Quelle leçon et quel homme : chapeau bas ! Je serai bien incapable de réaliser de tels exploits. Je croise les doigts pour le maintien de ta très belle place lors de cette prochaine étape vers Bahia où cela va apparemment batailler ferme.

Le 12 octobre 2011 à 11:49 par Antoine

Les convections me parlent un peu, car nous essayons de les supprimer, ou de les réduire, dans les tokamaks, pour ne pas avoir de douche - là par contre chaude - qui passe du centre au bord ... C'est génial ce que tu fais, Pierre! Je suis admiratif et suis passionnément ton avance. Merci de nous faire partager ton expérience par blog, on va encore mieux te suivre depuis la terre ... Et l'important c'est que tu te prennes plein de plaisir à cette super traversée, autant que nous en donnes. Ah, j'aime ces alexandrins ... mais depuis quand, Maman, les bateaux ont-ils des jambes? Merci, et bons vents de qualité ...

Le 12 octobre 2011 à 09:37 par Pierre à terre

Jeudi, c'est tout proche… J'imagine que le bateau est fin prêt (la voile réparée) et que tu savoures les derniers moments paisibles avant cette grande traversée ; peut-être même fait-il beau, sinon, c'est qu'il sauce… De notre côté, tout est prêt : les liens sont OK, les habitudes sont prises (3 vérifs / jour), les objectifs sont fixés (sur Virtual Regatta). Comme cette seconde étape va durer 3 fois plus longtemps, il faut te souhaiter 3 fois plus de plaisir ! + une petite pensée pour le reste des troupes revenu à La Rochelle… Donc : pas de casse, le pot aux roses, un bon classement (1er, ça nous irait bien) et plein de dauphins !!!

Le 12 octobre 2011 à 08:41 par Benoit

Salut Pierre, dernière ligne droite (enfin si on peut désigner cela comme ça), ne te tracasse pas et profite en a fond. C'est enfin le moment attendu après tes deux années de préparation. Le résultat importe peu (même si la pression de la foule s'exerce). Ce qui compte, cest que passée la bouée de dégagement, tu vas envoyer ton grand spi pour glisser pendants des heures, voir des jours, avec comme point de mire cette si belle destination qu'est bahia. Ton bateau est prêt et toi aussi, donc cela ne va être que du bonheur. Profite en à fonds, pour toi et pour les autres. C'est un belle aventure qui réuni beaucoup de gens autour de toi. Fonce pierrot, j'admire beaucoup ta réussite. A plus

Le 12 octobre 2011 à 08:25 par Nathalie ( à terre)

Bien que "les mouvements de convections dans une casserole d’eau bouillante" ne me parlent pas beaucoup ( je ne suis pas une scientifique du tout moi !), tu sembles avoir une vision extrêmement claire de ta route et de ce qui t'attend. Alors je te souhaite beaucoup de bonheur pour cette grande aventure qui se présente.

Réagissez

Les commentaires sont fermés !


» Article suivant : Aujourd'hui 13h30, c'était le départ, le vrai, le grand. Direction : Bahia

» Article précédent : La Rochelle - Madère, mes 9 jours en mer

» Retour à la liste des actualités